éditos

Depuis le 1er janvier 2014, le Théâtre de Clermont l’Hérault est devenu un équipement géré par la Communauté de communes du Clermontais. L’objectif principal de ce transfert est clair ; il s’agit de valoriser et de délocaliser le spectacle vivant dans son ensemble au profit de toutes les communes du territoire.

La responsabilité qui découle de cette situation nouvelle est lourde. En ces temps où il n’est malheureusement pas rare d’entendre ici ou là que le théâtre est un art élitiste qui a du mal à trouver ses publics, que c’est sur la voie d’une vulgarisation qu’il peut renouer avec une dimension populaire, ayons soin de bien peser nos mots. Car c’est par essence que le théâtre est populaire, né qu’il est de rituels anciens destinés à éduquer autant qu’à réjouir. Et prenons bien garde qu’à trop vulgariser on ne devienne pas vulgaire, de même qu’à trop populariser on n’alimente pas le populisme ambiant.

Car qu’est-ce à la vérité qu’un théâtre populaire ?

C’est une proposition artistique qui est à la fois regard et questionnement et qui face au monde, à ses crises et à son incertain devenir, invente de nouveaux possibles. Alors le théâtre interroge tous les publics, la société toute entière ; il réagit, confronte, dénonce, explique, illustre, propose, trace des perspectives, laboure nos territoires intérieurs. A l’instar de tout langage poétique, il devient « une arme chargée de futur ».

Afin de bien marquer à la fois ce caractère essentiel et cette vocation nouvelle, son Conseil d’exploitation a proposé pour cet équipement un nom de baptême : Le Sillon. Le Sillon, nouveau Théâtre du Clermontais, s’est donc assigné cette magnifique et palpitante mission : sortir de ses murs, partout où il sera possible d’aller à la rencontre de tous les publics, pour donner à voir et à entendre un théâtre populaire, un art des origines, qui dans les sillons du territoire pose les graines qui demain germeront.

Nous espérons qu’à l’aube de cette vie nouvelle, cette saison singulièrement enrichie saura satisfaire les habitués et attirer de nouveaux adeptes, autant dans la salle de Clermont l’Hérault que sur toutes les scènes délocalisées.

Jean-Claude Lacroix, Président de la Communauté de communes du Clermontais

 

Et voici que débute un nouveau chapitre pour ce Théâtre devenu intercommunal au 1er janvier 2014, et nouvellement baptisé
« Le Sillon ».

Ce nom contient nos ambitions : sillonner le Clermontais en tous sens, par de multiples allers-retours entre dehors et dedans, entre l’édifice culturel historique situé sur es allées à Clermont l’Hérault et les salles des fêtes, places de villages et lieux emblématiques des autres communes ; tracer inlassablement des chemins qui relieront les habitants de ce territoire ; creuser notre conviction d’un théâtre nécessaire et vital, s’inscrivant avec naturel et simplicité dans le quotidien des gens.

La saison que nous vous proposons poursuit ce qui était en germe dans la précédente : un théâtre généreux, vibrant, vivant et qui s’adresse à tout le monde ; des spectacles en phase ou en réaction à notre époque ; une volonté d’aller au-devant de tous les publics et de multiplier les lieux de représentation ; le souci de construire, plus qu’une programmation, un projet culturel de territoire.

L’originalité de la direction artistique de ce Théâtre a été confortée par l’obtention du label d’Etat de « scène conventionnée pour le théâtre dans l’espace public » et la signature d’une convention triennale avec le Ministère de la Culture / DRAC Languedoc-Roussillon, la Région Languedoc- Roussillon et le Département de l’Hérault.

Par « espace public » il ne faut pas entendre seulement la rue, mais tous les espaces, vastes ou intimes, ouverts ou clos, fréquentés habituellement pour d’autres usages que le spectacle et dans lesquels nous allons inscrire un acte artistique et réunir autour de lui un public. Ainsi, cette saison, vous pourrez notamment assister à des représentations dans une salle de classe, une usine en friche, en pleine nature – parfois même en vélo – dans un bar à vins, en cœur de ville, sur une place de village…

Nous voulons, par cette dynamique, élargir le plus possible l’accès à la culture et permettre à l’art et à la créativité d’imprégner tout le territoire.

Nous espérons que cette saison sera joyeuse, à l’image des pages de ce programme, et que chacun y trouvera son sillon.

Fabien Bergès, Directeur du Théâtre Le Sillon